 Participer à un cours de sensibilisation qui inclut une visite au centre communautaire ou à l’école d’une réserve que vous n’avez jamais visitée.

 Lire un traité intégral.

 Former un groupe de réconciliation dans votre institution.

 Trouver une école partenaire sur une réserve ou en ville, selon le cas. Demander aux étudiants de participer à un projet de correspondance pour échanger leurs connaissances et leurs expériences.

 Reconnaître, en faisant des recherches, que les écoles autochtones sont moins bien financées que les écoles non-autochtones ; organiser une collecte de fonds pour offrir des fournitures scolaires aux étudiants d’une autre école.v

 Écrire à votre membre du parlement pour insister sur l’importance de la propreté de l’eau, des services de santé et des logements sûrs dans les communautés autochtones.

 Avec l’aide d’un professeur d’éducation en plein air, organiser une randonnée de plusieurs jours et nuits avec le minimum de confort moderne pour apprécier la vie nomade.

 Inviter chez vous un(e) camarade ou un(e) collègue issu(e) d’une autre culture.

 Suivre la marche Innu Meshkenu du Dr Stanley Vollant http://www.innu-meshkenu.com/fr/la-marche/index.

 Questionner le mythe selon lequel l’éducation post-secondaire est universellement et entièrement gratuite pour les autochtones.

http://www.cbc.ca/news/indigenous/debunking-the-myth-that-all-first- nations-people-receive-free-post-secondary-education-1.3414183

 Lire les sections suivantes du livre Indigenous Writes : A Guide to First Nations, Métis & Inuit Issues in Canada, de Tracey Lindberg, auteure de Birdie : 29. Why Don’t First Nations Just Leave the Reserve ? (Reserves are Not the Problem); 31. Our Children, Our Schools (Fighting for Control Over Indigenous Education).